Humeur du 1er mai

Zelium_Vol2_n3_4deCouv_superlightHumeur du 1er mai, fête révolutionnaire travestie en « fête du travail » par Pétain… Y en a un peu plus, j’vous l’mets quand même ?

Avec son « pacte de responsabilité », dans la droite ligne de ses incontrôlables pulsions néolibérales, la « gauche » au pouvoir offre à ses amis patrons quelques dizaines de milliards d’euros, de l’argent public, sans les embarrasser de trop de conditions ni d’engagements envers la société. Dans le même temps, la République continue de chasser le pauvre avec gourmandise, tout comme ses élus – à qui il ne manque que la perruque blanche – continuent de chasser le gibier au château de Chambord.

4-couv-Zminus1-SMALLAvec sa loi sur le renseignement, le gouvernement se fait grand vautour, grand charognard. Il plante son bec fumeux dans les cadavres fumants de Janvier pour en tirer le gros asticot de la société de contrôle. La matraque et la botte enrobées du velours de la sécurité pour tous, l’oreille et l’œil de l’État veillent au maintien du bon ordre : le sien et celui de ses complices. Le bon français, lui, halluciné et pétrifié de bêtise, applaudit la marche feutrée du fascisme. Il en redemande, des coups de bâtons, il admire, il bave, il chante la Nation en pleurant à chaudes larmes. Il faudrait remercier la « gauche » de se faire plus antisociale encore que la droite.

armistice-0-C’est le même gouvernement de « gauche » qui, cette année, va tenter de ravir à la Russie la 2ème place au classement mondial des vendeurs d’armes. Nos fiers défenseurs de la démocratie et de la paix dans le monde espèrent bien enregistrer, cette année, les meilleurs bénéfices sur la mort jamais réalisés en France. Un beau cadeau aux groupes Dassault, Thales et consorts, intouchables faucheuses en costumes-cravates aux pieds desquels les gouvernants flatulent de bonheur comme des caniches de concours.

les-elections1Loin des palais et des hôtels particuliers, le brave électeur, fidèle au poste comme un troufion de régiment, hue ou applaudit selon le sens du vent. Après avoir soutenu pour quelques décennies les mafieux de la droite, il a gratifié la « gauche » hypocrite de sa confiance hasardeuse. Demain, amnésique, fatigué du spectacle et ragaillardi par les promesses renouvelées d’une opposition de façade, il changera à nouveau de bord comme on change de chaîne.

Parfois, au détour de quelques déceptions et colères de carnaval, il se dira libéré du « système » en faisant le choix de l’extrême droite, cette créature bouffonne, bouffie de mensonge et de crasse qui attire toujours plus de chair à urne dans sans canons.

Vraiment, les gens sont formidables !

F.M.

Publicités

2 réflexions sur “Humeur du 1er mai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s