Zélium n°15

Le 15ème numéro de Zélium est parti à l’impression !
Un numéro spécial écologie, entre  » green bashing et dommages éco-latéraux « , que vous pouvez d’ores et déjà commander sur la boutique en ligne de Zélium.

Zelium_n15_Une-724x1024
( la Une, réalisée par Giemsi )

DU DESSIN

Une fois de plus, le dessin est à l’honneur. Ce numéro marque le retour bienheureux de Marsault, Rodho, Goubelle et Rousso, mais nous accueillons aussi – pour la première fois dans nos pages – les dessinateurs Caritte et Ivars !

En tout, 36 dessinat(-rices)eurs ont participé à ce numéro, à savoir : Aurel, Bar, Berth, Beuh, Caritte, Rémy Cattelain, Caza, Charmag, Chimulus, Clé, Coco, Decressac, Félix, Flavien, Flock, Gab, Giemsi, Glez, Goubelle, ÏoO, Ivars, Lardon, Large, Lasserpe, Marsault, Mutio, Mykaïa, Pakman, Rifo, Rodho, Rousso, Sergio, Sondron, Soulcié, André Stas et Troud.

DES CHRONIQUES

Vous y trouverez les chroniques – pas piquées des ver(t)s – de Noël Godin, Jipé, Hénin-Liétard, Dr Lichic, Etienne Liebig, Nicolas Millié, Nikus Pokus, Serge Prince, TGD… ainsi qu’un  » petit conte écolo à l’usage des sourds et des mal-comprenants  » concocté par Yves Frémion, que nous avons le plaisir de publier pour la première fois dans Zélium!

DES ENQUÊTES

Ce numéro de Zélium, bien entendu, c’est aussi de l’info, de l’analyse et de la critique, avec nos journalistes baroudeurs triés sur le volet vert pomme :

  • Jérôme Thorel enquête sur le greenwashing, dans une double page édifiante où il est notamment question d’un ancien cadre de Greenpeace, Bruno Rebelle, devenu par la suite conseiller en rachat de bonne conscience pour McDonald’s, Veolia ou Carrefour… La fameuse ONG WWF en prend aussi pour son grade, lorsqu’elle fait son beurre bio en formant les grosses boîtes à la communication éco-mensongère. Stratégie de com’ embobinante, encore, avec l’Ademe, « l’Agence nationale de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie », qui travaille main dans la main avec les agences de pub pour recycler l’écologie en billets verts.
  • Nicolas de La Casinière pointe l’hypocrisie et le danger du principe de compensation, à travers l’exemple de Notre-Dame-des-Landes, permettant aux gros pollueurs tels que Vinci de s’offrir en toute légalité un droit à détruire particulièrement révoltant.
  • Manu Lemoine donne un petit cours de novlang en éco-marketing, ou comment faire passer au consommateur crédule des vessies chimiques pour des lanternes biologiques.
  • Piet revient sur le scandale de l’aménagement ferroviaire de Stuttgart 21 en Allemagne, une histoire de gros sous qui rappelle un certain projet d’aéroport français.
  • Linda Maziz et Jérôme Thorel s’attaquent au Salon 1,618, ce  » salon du luxe durable  » pour richissimes faux-culs vantant les mérites du capitalisme verdâtre.

Zélium_15_4couv-723x1024( La Quatrième de couverture, réalisée par Rousso )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s