Le gynéco incrédule

Dixième Fable de la Femme Fontaine, publiée dans La Mèche n°13.
Texte d’Etienne Liebig.

Un gynéco borné
Myope avec un grand nez
Prétendait que les femmes n’avaient pas de point « G »
-« Je sais ce que je dis, je connais mon sujet
en matière  d’orgasme, je ne suis pas un clown
et je passe mes journées, les yeux dans la foufoune.
Quelle est cette connerie et ces sources soudaines
Qui jailliraient magiques, de ces femmes fontaines ? »
Il écrivit des livres, il fit de grands congres
Ou des femmes déçues d’être sèches, pleuraient :
-« Nous avions cru pourtant, mais non, c’était un leurre
Faut toujours écouter ce que disent les docteurs »
Elles adulaient, confiantes, amères mais béates
Ce macho diplômé qui causait de leurs chattes.
Des millions de femmes en ravalant leur rage
Cessèrent de se tripoter la boîte à ouvrage.
On a cru à la fin des pluies dévastatrices
Et à la victoire finale du Dieu clitoris
Mais un jour ce gynécologue tant admiré
Fit un voyage dans le désert du Ténéré.
Avec sa secrétaire, la très Jolie Clarisse
Ils partirent dans les dunes, très loin des oasis
Et se perdirent tous deux sans une goutte d’eau.
Ils croyaient bien mourir mais Clarisse aussitôt
Fit jaillir de son sexe la source inépuisable
Du bonheur, pour sauver ce macho méprisable.

Moralité

Ne dis jamais, même si t’es gynéco :
-« Femme fontaine, je ne boirai pas de ton eau. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s